Christophe Dal Sasso & Shekinah Rodz

CONCERT SCÈNE PRINCIPALE - JEUDI 29 juillet - 21H30

Concert scène principale Jeudi 29 Juillet - 21h30

CHRISTOPHE DAL SASSO
SHEKINAH RODZ
"SPIRIT OF 3"

Avec The Spirit of 3, Christophe Dal Sasso nous amène là où on ne l’attendait pas, quoique le compositeur insatiable ne s’égare jamais trop loin de ses amours premières, le jazz et le répertoire classique. Il signe là, un répertoire en collaboration avec la chanteuse/ multi-instrumentiste Américaine Shekinah Rodz, aussi profond que festif, au croisement des rythmes méditerranéens, africains et indiens....une belle invitation au voyage !

C’est puissant, l’intuition. Ça part de presque rien, ça prend racine dans les tripes, un peu comme une confidence de l’âme, l’intuition… Celle de Christophe Dal Sasso a été de réunir huit artistes, ardentes sentinelles des musiques du monde, du jazz ou des répertoires latino-américains. Trois univers pour un dialogue intime dans le nu de ce qu’est, au fond, la musique : une transe joyeuse, un peu bancale des fois, un équilibre subtil… A cette mystérieuse invitation, les huit énergumènes n’ont pas fait un pli, ils ont dit « oui », animés par cette intuition qu’ils seraient ensemble, à la bonne place, au bon moment ; un point dans l’univers où parfois, par chance, se rencontrent le corps, l’esprit et l’âme. Le rythme, la mélodie et l’harmonie. Le souffle de trois vents, les peaux de trois percussionnistes, discourant avec trois voix aux timbres audacieusement éloignés. Avec The Spirit of 3, Christophe Dal Sasso nous amène là où ne l’attendait pas, quoi que le compositeur insatiable ne s’égare jamais trop loin de ses amours premières, le jazz et le répertoire classique. Riche de ses écritures passées pour des big band, des chœurs ou des orchestrations symphoniques, il signe là un répertoire aussi profond que festif, au croisement des rythmes méditerranéens, africains et indiens. Trois, encore. Chiffre décidément fondamental qui vient exalter tout ce que nous avons de binaire, nos bras, nos yeux, nos oreilles et jusqu’aux battements de nos cœurs. Trois, pour dire la naissance, la vie, la mort. Mais surtout la vie ! Alors, la transe fut... L’intuition a ceci de fantastique qu’il lui arrive souvent de voir juste...

Christophe Dal Sasso : Flûtes/Compositions/Arrangements
Olivier Chaussade : Saxophone ténor
Shekinah Rodz : Voix/Flûte/Saxophones/Percussions
Michael Steinman : Trombone/Voix
Manuel Marchès : Contrebasse
Fred Pasqua : Batterie
Nadia Tighidet : Percussions/Voix
Vincent Lafont : Claviers

BIO ARTISTES

Considéré comme l’un des plus brillants arrangeurs de l’Hexagone, déjà auteur de sept disques salués par la critique, Christophe Dal Sasso a signé tout un disque avec le saxophoniste David Liebman (« Exploration », 2006) pour qui, en outre, il a orchestré des pièces interprétées par l’Ensemble Intercontemporain (2009). Associé à la plupart des projets orchestraux des frères Belmondo, depuis « Hymne au soleil » et le double album « Influence » avec le légendaire Yusef Lateef jusqu’à leur rencontre avec le chanteur Milton Nascimento, il est un compositeur à part entière, auteur de commandes pour l’Orchestre d’Auvergne (création pour deux pianos et orchestre à cordes en hommage à Gaudi en 2016) et d’une œuvre pour big band marquant le bicentenaire de Château Palmer.

Aux confins du jazz et du savoir-faire classique, cet enfant de la Méditerranée a dirigé plusieurs aventures en moyennes et grandes formations qui ne manquent ni de souffle, ni d’envergure.

 

Manuel MARCHÈS, est né le 8 octobre 1970 à Villeneuve sur lot (47). Il découvre le jazz à 15 ans. Il commence à jouer régulièrement dans les clubs bordelais avec les meilleurs musiciens locaux comme Francis BOURREC et quelques musiciens de passage comme Craig BAILEY ou Steve LACY. En 1994 il part étudier au William Paterson College of New Jersey, sous la houlette de Rufus REID. Il y rencontre Ray Brown et Milt Hinton notamment et travaille avec Ari Hoenig ou Johnathan Blake avec lequel il collabore aujourd'hui.

De retour en France, il enseigne Trois ans au CIAM à Bordeaux, puis intervient régulièrement au conservatoire des Landes ou récemment à Bobigny avec une masterclass autour de Charles Mingus.
Il enseigne la contrebasse Jazz au conservatoire de Bobigny en Seine-Saint-Denis depuis la rentrée 2012.

Depuis 2009, il étudie le répertoire classique avec Jean-Christophe Deleforge au Conservatoire à Rayonnement Régional d'Aubervilliers.
Il participe à de nombreux orchestres de la scène française comme le big band de Christophe Dal Sasso, le Big band de Jean-Loup Longnon, l'orchestre de Ludovic de Preissac, Stéphane Huchard TOUTAKOOSTICKS & Tribute to Art, Nicolas Folmer , Sylvain Beuf, Jun Miyake, ou Jeremy Monteiro... En variété, il a aussi tourné avec Abd Al Malik pendant 2 ans ou enregistré sur l'album de ZAZ...

Fred Pasqua commence ses études musicales à l’âge de 10 ans par la percussion classique au conservatoire de Salon de Provence. Il étudie ensuite à l’école Nadia Gilles Touché d’Aix en Provence, où il obtient en 1996 un prix d’excellence. Il vit maintenant dans le sud de la France et à Paris. Il joue ou a joué avec : Louis Winsberg trio, Robin Nicaise quintet and Trio, Sophie Alour quintet and trio, Sandro Zerafa quartet, Lucky Dog quartet, Laure Donnat quintet and Jazzmin quartet, Romain Pilon Trio, Olivier Ker Ourio, Emmanuel Bex, Alex Jacquemin quartet, Vincent Lafont / Jocelyn Méniel quartet, drum trio”Pacatom”, Lilian Bencini, Ira Coleman, Jerome Regard, Yoni Zelnik, Cyril Achard, Jean-Pierre Como, Marc Berthoumieux, Rémy Dumoulin, Samy Thiebault quintet, trio Aerophone (Yoann Loustalot Blaise Chevalier), Nicolas Pfeiffer quartet and trio, Glenn Ferris, Remi Ploton Trio, David Prez, Fred Borey, Leonardo Montana, Michael Felberbaum, Laurent Coq , Fred Nardin, Florent Gac, Paul Pioli, Sam Favreau, Pierre Fenichel, Wim Welker, Sebastien Lalisse…

 

Nadia Tighidet « Ma fille, tu feras de la danse ou du piano ». La vie n’étant qu’une question du choix, va pour le piano, dès l’âge de sept ans, avec un apprentissage classique « à l’ancienne ». Très vite, Nadia Tighidet lui préfère le jazz qu’elle pratique pendant cinq ans avant que son professeur ne fasse ce constat : cette élève-là ne joue pas du piano, elle tape dessus…

À 15 ans, elle abandonne alors ses gammes pour les percussions traditionnelles cubaines, à l’école de percussions Kunga’ka. Repérée par une chanteuse malgache, elle intègre le groupe « les Soul’ mama’s », apprivoise sa voix et écume, à seize ans, les cafés concerts de Marseille, puis de la région. L’aventure dure plus d’un an tandis qu’elle poursuit son apprentissage harmonique et choral en option musique au lycée Montgrand de Marseille.

Élargissant peu à peu son set avec les percussions espagnoles et arabes, elle collabore ensuite avec des musiciens de la scène world marseillaise come Sayon Samba ou Pépé Oleka, avant de co-créer le groupe de compositions NHAO. Un album naît de cette longue et belle aventure Le Cri du zarb.

En 2014, Nadia rejoint Les Dames de La Joliette dirigé par Gil Aniorte Paz. Auprès de Gil et de ses collaboratrices, elle trouve l’occasion de se révéler dans un art qui l’a toujours fascinée : les chants polyphoniques et traditionnels.

 

Shekinah Rodz est née à Springfield, Massachusetts, alors que son père était pasteur dans une église. Ses deux parents sont originaires de Ponce, Porto Rico. Sa petite enfance a été passée aux États-Unis jusqu'à ce que la famille déménage dans le magnifique archipel de Porto Rico, dans la ville de Caguas. Rodz a étudié le saxophone classique à la célèbre Escuela Libre de Música de Caguas. Après avoir obtenu son diplôme, elle s'est inscrite au Conservatoire de musique de Porto Rico. À la fin de son baccalauréat en saxophone classique, Shekinah Rodz a poursuivi une maîtrise en études jazz à la Georgia State University. Atlanta est rapidement devenue sa maison et le catalyseur de la croissance de sa carrière musicale. Pendant ses études à temps plein, elle s'est produite dans des églises baptistes de Géorgie, se plongeant dans la culture du Gospel, du blues et du jazz du sud des États-Unis. Rodz a également été le premier alto et doubleur du GSU Jazz Band qui a joué avec le légendaire Slide Hampton, David Sanchez et Mike Holober, entre autres.

Multi-instrumentiste, Shekinah Rodz a tourné et enregistré avec Tony et Jennifer Holliday, double lauréate d'un Grammy © Award, a collaboré avec les musiciens les plus renommés d'Atlanta sur les scènes R&B et Jazz, tels que Sonny Emory, Daniel Moore, Melvin Jones, Dré Bowman, Emmet Goods, etc. Plus récemment, afin de changer sa carrière musicale et d'acquérir une expérience internationale, Rodz s'est installée en France pour étudier et se produire dans toute l'Europe. Elle a commencé à se produire dans des festivals de jazz et des concerts spéciaux en Angleterre, en Suisse, en Israël, en France, en Grèce, en Espagne et en Martinique, ainsi qu'aux États-Unis.

 

Olivier Chaussade est un jeune saxophoniste né sous une bonne étoile, l’étoile du Sud. On le reconnait immédiatement à son son, ce qui est la marque des grands. Un son qu’il a travaillé aux côtés d’Yvan Belmondo, de Stéphane et Lionel Belmondo et d’autres musiciens du Sud pour ensuite rejoindre la capitale du jazz et se frotter avec entre autres Archie Shepp qui l’intégrera dans son Big Band.

 

Michael Steinman est né en Californie où il commence le trombone au sein de la grande tradition de l’harmonie et marching band dans la ville de Santa Clarita près de Los Angeles.Après ses études au Lycée, il étudie la musique à l’Université de l’Etat de Californie, Northridge où il se produit et effectue des tournées internationales avec de nombreux ensembles musicaux. Il est membre du Disney All American College Band en 1991 et est 1er trombone dans le Clyde Beatty Cole Brothers Circus Band en 1994

Il poursuit un double master en trombone et en jazz à l’Université d’Indiana où il joue et étudie avec Ray E. Cramer, David Baker, Dominic Spera, Pat Harbison, and M. Dee Stewart, tout en continuant à se produire avec des groupes comme le Bloomington Symphony, les Spinners, le Guy Lombardo Band, et Patti Page, et à occuper le poste d’Assistant Instructeur a l’Institut des Arts Afro-Américain.Titulaire de ses masters, Michael intègre le célèbre Big Bad Voodoo Daddy et passe les 3 années suivantes en tournée internationale en tant qu’artiste interprète.

Afin de réaliser son rêve d’enfant de travailler en Europe, Michael rejoint l’Orchestre de l’Armée de Terre Américaine en 2003 et passe un an et demi au sein de l’US Army Europe Band a Heidelberg en Allemagne, puis 2 ans dans le NATO Jazz Orchestra au siège de l’OTAN en Belgique où, en plus de se produire en concert, il organise des tournées et concert dans toute l’Europe. Il quitte l’armée américaine en 2007 et déménage dans le sud de la France où il vit actuellement avec sa famille


Vincent Lafont est pianiste, compositeur et arrangeur, ayant débuté par le violon et la musique classique à l’âge de 7 ans puis poursuivi sa formation au CNR de Marseille puis au CNSM de Paris. Son style original s’est développé autour du piano électrique, traité à l’aide d’effets en tous genres, et des claviers. C’est un passionné des instruments électroniques et informatiques, qu’il utilise parfois sur le piano acoustique.

Artiste aux influences et horizons multiples, on a pu l’entendre dans des contextes musicaux très variés tels que le groupe de Laurent Robin les « Sky Riders » ou encore aux coté de Louis Sclavis, Erik Truffaz, Billy Hart, Youn Sun Nah, Malia…

Daniel Yvinec le remarque et le retient pour l’Orchestre National de Jazz de 2009 à 2014. Actuellement il collabore au Magic Malik Orchestra, groupe emblématique du flûtiste Malik Mezzadri, ainsi qu’avec le groupe « S » du chanteur violoniste Yann Gael Poncet, « Tilt » du flûtiste (et vieux compagnon) Joce Mienniel ou encore le groupe de Vincent Artaud.

 

Mouissaline Prod - 61 rue des arbousiers, Villa Lorenzo - 83250 La Londe les Maures