19h00/21h00 - Apéro jazz : Gala Swing Quartet

Entre swing et jazz manouche, les quatre amis et musiciens du Gala Swing Quartet font vibrer guitares, violon et basse.

Cette jeune formation interprète à la fois des adaptations inhabituelles de classiques du genre et des compositions originales qu'elle nous délivre sur un ton de liberté.

Avec trois albums à leur actif, des dates en Europe et en Asie, le quartet affine son swing depuis maintenant cinq ans.

Alexis Desmarais guitariste autodidacte, Alexandre Florentiny bassiste acoustique formé à l’Institut Musical de Formation Professionnelle (IMFP), Gaspard Doussière violoniste formé au Centre des Musiques Didier Loockwood (CMDL), Tom Valdman guitariste formé à l’IMFP.

21h30 - Projection sur écran géant du film «WHIPLASH»

Bien décidé à devenir le meilleur, Andrew, jeune batteur d’un conservatoire de Manhattan, réussit à intégrer l’orchestre de jazz dirigé par le terrifiant Terence Fletcher, qui tient la perversité et l’humiliation pour des vertus pédagogiques.

Avec une virtuosité incroyable, le réalisateur Damien CHAZELLE fait de cette maigre intrigue un duel captivant où la musique se fabrique dans la douleur. Mise en scène syncopée, tension permanente, jeux d’éclairage dignes d’un film noir… Le réalisateur mélomane imprime au récit le tempo de ces vieux standards de jazz (dont Whiplash) qui donnent tant de mal à Andrew. En quelques gros plans — la main d’un batteur truffée d’ampoules, une flaque de salive aux pieds d’un trompettiste —, il rend sensibles la souffrance et l’angoisse de ces jeunes musiciens qui, sous une façade harmonieuse, se livrent à une compétition acharnée. Dans ce combat sans merci, l’art de l’instrumentiste vire au sport de combat et la salle de concert au ring de boxe.

Formellement maîtrisé, le film brille aussi par ses qualités d’écriture. Au fil d’un récit imprévisible jusqu’au twist final, les personnages se densifient, gagnent en complexité. Entre le jeune ambitieux et le prof castrateur, le face-à-face devient de plus en plus ambigu. A la fin du concert, un ultime et magistral morceau de bravoure devrait départager les spectateurs : d’un côté les humanistes, qui estiment que le jeu n’en vaut pas la chandelle, de l’autre les esthètes, pour qui la beauté n’a pas de prix.

Durée : 105 mns

Réalisateur : Damien CHAZELLE

23h15/02h00 - JAM-SESSION

Piero Iannetti / Franck Lamiot & Guest !